Qvaq

Search for Groups

Create New Group

Hot Groups

New Groups

Recently Active Groups

laserpuissant

laserpuissant

Bienvenu chez laserpuissant.com, Acheter pointeur laser puissant en ligne !

Group Members (1)

Bild
xsyl88
Click to set status

xsyl88 2015-07-27, 08:12

 Le pointeur démonté ici est finalement composé de peu de pièces : à part les 3 piles (piles "bouton" de type LR44 ou AG13 non présentées ici), on trouve un petit circuit imprimé qui accueille la diode laser, une résistance de limitation de courant, un bouton poussoir, et un petit ressort pour le contact électrique avec la première pile. Devant la diode laser, une lentille pour focaliser le faisceau laser, Stylo pointeur laser faisceau qui en sortie de la diode ne ressemble en rien à un faisceau étroit. Ladite lentille peut être approchée ou éloignée de la diode laser via une petite bague en plastique filetée (qui sert par la même occasion de bouchon), cette lentille reste positionnée à la bonne distance grâce à un ressort. En bout du pointeur, il est possible d'adapter différentes "têtes", certaines sont dotées d'un petit plastique dans lequel est gravé un dessin, qui peut ainsi être projeté contre un mur. Pûr gadget !Le circuit d'alimentation de la diode laser est assuré d'une part par le ressort soudé sur le circuit imprimé (pôle négatif) et d'autre part par le corps du pointeur (pôle positif), qui rentre en contact indirect avec la face supérieure de la diode. La seconde photo laisse apparaitre la résistance CMS (68 ohms) assurant la limitation de courant. Avec une alimentation de 4,5 V, j'ai mesuré une chute de tension de 2 V sur la résistance, ce qui correspond à un courant dans la diode laser de 30 mA. A noter que dans le lot de lasers reçus, certains ont une résistance de 47 ohms et non une 68 ohms. Le courant circulant dans la led est donc supérieur, peut être laluminosité est-elle un poil plus importante, je n'arrive pas à faire la différence.Pour les connaisseurs, il n'y a là aucune régulation du flux émis par la diode lampe de poche laser vert , c'est le revers de la médaille d'une extrême simplicité de réalisation. Les diodes lasers "sérieuses" incluent en effet une photodiode qui reçoit une partie de la lumière émise, et cette photodiode permet par contre réaction, d'ajuster automatiquement le courant dans la diode laser (et donc le flux lumineux), à condition bien sûr qu'une électronique de contrôle adéquate soit mise en oeuvre autour de la diode laser. Ici, il n'y a même pas de régulation de courant mais c'est facile à ajouter. Pourrions-nous donc être en droit de penser que cela n'est pas vraiment utile pour un pointeur laser bas de gamme ?Tel quel, le faisceau émis par la diode laser est inexploitable. A un mètre de distance, le "point" (qui est plutôt un rectangle) fait une largeur de plus de 50 cm ! D'où la nécessité de placer une lentille de focalisation (appelée aussi lentille de collimation) dans le trajet du faisceau.Pointeurs laser de puissance
On trouve désormais des pointeurs laser dont la puissance est de plusieurs dizaines ou plusieurs centaines de mW, couleurs rouge ou verte. Je viens de tester un pointeur laser vert de 100 mW et je dois avouer que je suis impressionné. 
On voit parfaitement le faisceau (mieux dans la nuit bien sûr) et pas seulement l'impact lumineux comme s'est le cas avec les petits laser lampe rouge de quelques mW. Sur les photos qui précèdent, le faisceau s'arrête sur un nuage. Ne sachant pas très bien jusqu'où le faisceau va réellement, j'ai rapidement arrêté le test après avoir pris la photo. Pas d'avion en vue mais on ne sais jamais...Ce type de pointeur se trouve sur internet, à un prix nettement inférieur à certains modèles vendus en magasin "traditionnel" (entre 1 et 2 euros pièce). J'ai donc eu la curiosité d'en acheter quelques-uns afin d'en savoir davantage, et évaluer la possibilité de les utiliser pour réaliser les instruments précités. Satisfait de ce que j'en ai vu, je me suis décidé à en acheter une centaine. J'ai profité de mes manips pour faire quelques photos et décrire très brièvement comment un tel type de pointeur est construit.Nous avons récemment évoqué le Yellowjacket, une housse pour iPhone qui cache une arme défensive. Si vous avez apprécié cet article, vous serez peut-être aussi intéressé par l’iPin. Cette petite fiche jack transforme votre iPhone en pointeur laser 5w . Je suppose que cet accessoire est officiellement destiné à un usage professionnel, pour assurer une présentation avec son iPhone entre les mains. Il faut avouer, cela a l’air plus fun que de tenir un « stylo ». Mais l’iPin pourrait tout aussi bien être utilisé pour faire des farces en toute discrétion, pendant les matchs de foot ou les concerts, par exemple. Dans ces circonstances, n’oubliez pas que les lasers peuvent altérer la vue et « qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ».L’iPin envoi un rayon lumineux qui se veut plus économe en matière de consommation d’énergie (635 nm) et plus visible. Mais selon moi, un rayon laser, aussi optimisé soit-il, consommera toujours du jus. Pour activer l’accessoire (une fois branché sur l’iPhone), il suffit de le faire tourner de 90°. Pour répondre à un appel, il suffit de faire la manœuvre inverse et l’iPin est désactivé.Le constructeur propose également une application iOS qui permettra à l’utilisateur de contrôler l’iPin mais aussi sa présentation, en connectant son iPhone au PC ou au Mac (via WiFi).Le pointeur laser rouge fournit un faisceau bien visible qui est très utile pour déterminer l'emplacement du marquage sur des pièces de formes irrégulières. Les clients du FiberMark utilisent souvent le viseur pour pistoletpour prévisualiser la position de gravure ou de découpe d'un projet. Lorsque vous envoyez la tâche avec le pointeur laser rouge activé et la porte de la machine ouverte, le tube laser ne se déclenche pas et vous pouvez voir exactement à quel endroit le laser va marquer.Pour marquer un objet de forme irrégulière, tel qu'un manche de couteau, il est possible de dessiner un cadre autour du texte ou de l'image que vous marquez, de l'imprimer sur le laser et de l'activer avec le pointeur laser rouge pour vérifier si votre objet est bien placé avant de le graver.Il existe plusieurs catégories de lasers : voir article Wikipedia (La nouvelle norme :
Classe 1 : lasers sans danger, à condition de les utiliser dans leurs conditions raisonnables prévisibles (exemples : imprimantes, lecteurs de CD-ROM et lecteurs de DVD).
Classe 1M : lasers dont la vision directe dans le faisceau, notamment à l’aide d’instrument optiques, peut être dangereuse.
Classe 2 : lasers qui émettent un rayonnement visible dans la gamme de longueur de 400 à 700nm. La protection de l’œil est normalement assurée par les réflexes de défense comprenant le réflexe palpébral, clignement de la paupière (par exemple, des lecteurs de code-barres).
Classe 2M : lasers qui émettent un rayonnement visible dans la gamme de longueur de 400 à 700nm. Module laser vert dont la vision directe dans le faisceau, notamment à l’aide d’instrument optiques, peut être dangereuse (exemples : loupes et télescopes).
Classe 3A : lasers dont l’exposition directe dépasse l’EMP (Exposition Maximal Permise) pour l’œil, mais dont le niveau d’émission est limité à cinq fois la LEA (Limite d’Emission Accessible) des classes 1 et 2.
Classe 3B : laser dont la vision directe du faisceau est toujours dangereuse. La vision de réflexions diffuses est normalement sans danger.
Classe 4 : lasers qui sont aussi capables de produire des réflexions diffuses dangereuses. Ils peuvent causer des dommages sur la peau et peuvent également constituer un danger d’incendie. Leur utilisation requiert des précautions extrêmes.Les classes ont été déterminées en fonction des lésions que peut provoquer un laser, elles varient en fonction de la fréquence du laser, le laser UltraViolet étant bien plus dangereux que le laser visible. Dans le domaine visible, pour un laser continu, les classes sont :Classe 1 : jusqu'à 0.39µW.
Classe 2 : de 0.39µW à 1mW.
Classe 3A : de 1 à 5mW.
Classe 3B : de 5 à 500mW.
Classe 4 : au-delà de 500mW."Il ne faut donc pas s'affoler si on prend un laser classe 3a, < 5 mw, qui suffit largement. Ceux qui critiquent n'ont jamais utilisé cet engin. C'est très utile pour le pointage des constellations lors des réunions publiques, où le présentateur est assez adulte pour viser le ciel et non directement les yeux pendant 30 secondes des personnes présentes. De plus, c'est aussi très utile pour aider au pointage d'un télescope (je n'ai pas de chercheur, l'ayant remplacé par un laser fixé sur le tube et des jumelles tenues dans la main, un pointage ne prenant que quelques secondes), et nombre d'astrams, même les plus chevronnés, s'aident de cet engin, comme j'ai pu le constater dernièrement lors d'une réunion en petit comité.
Maintenant, d'accord, faut éviter l'usage d'un laser lors de grandes réunions d'astrams.

By xsyl88 in laserpuissant on 2015-07-27 08:12:32.